Publications MADAR

Photo taken from a rooftop in the neighbourhood of Maadid in the city of Rabat, Morocco, which hosts migrant communities. Credit: Sebastien Bachelet 2012

Abdeslam ZIOU ZIOU; Mehdi AZDEM, D.; Abdessamad KHADIRI; Oumayma AGHZERE; Younes TALAA; 2023

Le rapport a été recherché, produit et rédigé par une équipe de cinq chercheurs/ acteurs de terrain composée par : deux chercheurs principaux, Abdesslam Ziou Ziou, anthropologue et chercheur indépendant et Mehdi Azdem, docteur en communication culturelle et spécialiste des questions de politiques culturelles, qui ont travaillé pendant les dix dernières années au sein de plusieurs ONGs marocaines qui militent pour les droits humains et culturels. Trois chercheurs juniors: Abdessamad Khadiri, doctorant en sociologie urbaine à l’université de Tétouan et qui s'intéresse à la durabilité urbaine, Oumayma Aghzere, une étudiante en master en anthropologie à l’université Laval et Younes Talaa, acteur associatif et travailleur social opérant auprès des migrants et réfugiés dans une ONG dans la ville de Tanger.

Le projet a été conçu par le Dr Sébastien Bachelet (Université de Manchester) et Prof. Laura Jeffery (Université d'Edimbourg), les deux sont chercheurs en anthropologie sociale. Le projet a été supervisé par Dounia Benslimane, consultante en développement de projets culturels.

Politique migratoire au Maroc

Étude : Politique migratoire marocaine ‘entre pressions européennes et chantage marocain’ Salaheddine Lemaizi date: Septembre 2022

L’étude présente une évaluation de la Stratégie Nationale d’Immigration et d’Asile (SNIA) au Maroc, elle fournit un profil migratoire dans le pays,  incluant les principaux indicateurs relatifs à la présence des migrant/es. L’étude propose également une évaluation de la mise en œuvre de la SNIA, en mettant en relief ses promesses et ses limites. Enfin, elle émet une série de recommandations destinées aux différentes parties prenantes impliquées dans cette problématique : Les autorités marocaines et européennes, la société civile marocaine, les organisations internationales, les chercheurs et les médias.